Comment puis-je reconnaître une crise?

Les crises peuvent être très subtiles ou très évident, selon le chien et les circonstances. Tout comportement anormal qui est hors de caractère pour votre chien et qui semble être de nature neurologique, pourrait être considéré comme une crise.  L’activité de la crise peut être très différente de ce que vous attendiez normalement, à savoir : un chien qui tombe, la crispation ou la pagaie de ses membres.  Bien au contraire, une crise peut être quelque chose de très subtile comme un chien qui devient déconnecté pendant un moment, qui revient brusquement à la réalité ou un chien dont les pupilles se dilatent et qui commence soudainement à saliver sans raison apparente.  Toutes ces choses doivent être une source de préoccupation et doivent être surveillés pour une augmentation en fréquence ou des symptômes plus graves.  Si vous soupçonnez que votre chien peut être en train d’avoir des crises subtiles, discuter des circonstances avec votre vétérinaire, ou prenez rendez-vous avec un vétérinaire neurologue pour obtenir une évaluation plus précise.

Les crises surviennent en plusieurs étapes distinctes:

  • Le Prodrome – peut précéder la crise par des heures ou des jours.  Il est caractérisé par des changements d’humeur ou de comportement.
  • L’Aura – marque le début de la crise.  Les signes incluent l’agitation, la nervosité, un chien qui pleurniche, des tremblements, de la salivation, de l’affection, de l’errance, un chien qui se cache, courir hystériquement, et l’appréhension.
  • L’Ictus, la vraie crise – une période d’activité physique intense qui dure habituellement 45 secondes à 3 minutes.  Le chien peut perdre conscience et tomber au sol.  Il peut y avoir des grincements de dents, des mouvements frénétique des membres, une salivation excessive, des vocalisations, les pieds qui pataugent, et de la miction et la défécation incontrôlable.
  • Le Poste Ictus/Ictal – survient après la crise et peut être le seul signe de l’épilepsie que le propriétaire voit, en particulier car de nombreuses crises ont lieu la nuit ou tôt le matin.  Pendant quelques minutes à plusieurs jours après la crise, le chien peut être confus, désorienté, agité, ou ne répond pas, ou peut apparaître sourde et aveugle et manger ou boire excessivement.  A ce stade, l’animal est conscient, mais non fonctionnel.

 

Posted in: Je suis préoccupé par l’épilepsie primaire (héréditaire)