Traitement pour les crises

Chaque chien est différent, y inclus leur capacité à métaboliser les médicaments. Pour qu’une thérapie médicamenteuse soit efficace, la quantité de médicament dans le corps doit être constamment contrôlée et ajustée pour tenir compte de la chimie du corps de chaque chien individuel. Il n’existe pas deux chiens qui vont réagir de la même manière pour le même médicament dans la même dose. Donc, au départ, vous devez observer votre chien, communiquer avec votre vétérinaire, surveiller les niveaux sanguins de votre chien et ajuster le type ou la quantité de médicament administré en conséquence.

Les médicaments utilisés pour contrôler les crises:

Phénobarbital (PB)

  • les médicaments les plus couramment prescrits pour le traitement des crises
  • la plupart des chiens épileptiques peuvent être contrôlés efficacement avec PB seul
  • relativement peu coûteux
  • assez facile de maintenir les niveaux de sérum de PB avec des dosages quotidien de 2 ou 3 fois par jour
  • peu d’effets secondaires autres que certaines interactions avec le foie
  • les chiens sur phénobarbital ont besoin d’avoir leurs enzymes hépatiques testés tous les quelques mois avec les tests suivants ALT (SGPT), AST (SGOT), GGT, et Phosphatase Alcaline.
  • disponible sur ordonnance sous forme de comprimés en capsule et sous forme liquide

Le Bromure de Potassium (KBr)

  • devrait être considéré pour les chiens dont les crises sont considérées comme réfractaires (non contrôlée par une autre MAE (médicament anti épilepsie)
  • la combinaison de bromure de potassium et phénobarbital peut être utile pour les patients qui ne répondent pas suffisamment bien au phénobarbital ou primidone seul.
  • est l’anticonvulsivant de choix pour les chiens ayant une maladie du foie car il n’est pas traité par le foie
  • pratique pour les chiens souffrant de problèmes rénaux
  • efficace dans le contrôle de crises groupées
  • devrait être donné avec de la nourriture et pas sur un estomac vide
  • disponible sur ordonnance sous forme de comprimés en capsule et sous forme liquide

Kepra (Lévétiracétam)

Très utile si le phénobarbital et bromure de potassium ne sont pas assez pour contrôler les crises.

Peu d’effets secondaires et n’affecte pas le foie

 

Primadone (Mysoline)

  • se métabolise en phénobarbital dans le système des chiens.
  • peut également causer des dommages au foie.
  • Certains chiens qui ne répondent pas au PB répondront à Primadone.

Felbamate

  • souvent bénéfique pour les chiens qui sont résistants à PB et KBR.
  • peut également causer des dommages au foie.
  • extrêmement coûteux
  • exige un dosage toutes les 8 heures

Diazepam (Valium)

  • disponible comme une application injectable, orale ou rectale
  • bon choix pour arrêter des crises groupées ou pour interrompre un état de mal épileptique.

La Gabapentine

  • l’un des nouveaux antiépileptiques.
  • offre un potentiel intéressant pour une utilisation chez les chiens.
  • le plus souvent utilisé comme une drogue secondaire (ou de plus) pour aider à traiter les crises qui ne peuvent pas être contrôlées par les autres médicaments antiépileptiques seul.
  • a été recommandé par les neurologues reconnus par le Conseil de l’Ordre pour le contrôle des crises.
  • que partiellement métabolisé par le foie chez les chiens
  • peut être utilisé en combinaison avec des anticonvulsivants hépatiques métabolisés (par exemple le phénobarbital)
  • doit aussi être donné au moins trois fois par jour à des concentrations de médicaments sériques efficaces.
  • assez cher

Dilantin

  • actuellement non conseillé pour une utilisation chez les chiens pour contrôler les crises.

D’autres médicaments qui peuvent être utilisé: l’Acide Valproïque, le Zonisamide
Traitement alternatifs pour contrôler les crises:

  • Acupuncture
  • Implants de Perles en Or
  • Herbes chinoises
  • Remèdes homéopathiques et essences de fleurs
  • Alimentation
  • Supplémentation de vitamines et minéraux

Ces traitements peuvent être réalisés seul ou en combinaison avec des médicaments pour les crises traditionnels, mais il faut discuter avec votre vétérinaires sur toute décision que vous avez prise. Certaines méthodes peuvent se contredire ou se contrecarrer, et il est préférable de mettre votre vétérinaire au courant de tous vos protocoles. De plus, rappelez-vous qu’il est important de ne pas retarder un traitement rapide ou agressif pour les chiens ayant des crises graves. Pensez à utiliser les médicaments traditionnels dans un premier temps pour contrôler les crises et après d’intégrer des méthodes alternatives dans votre programme avec l’objectif de réduire la prise de médicaments de votre chien. Chaque chien est différent, pareil pour leur capacité à métaboliser des médicaments. Pour que toute thérapie médicamenteuse soit efficace, la quantité de médicament dans le corps doit être constamment contrôlée et ajustée pour tenir compte de la chimie du corps de chaque chien individuel. Il n’existe pas deux chiens qui vont réagir de la même manière pour le même médicament dans la même dose. Donc, au départ, vous devez observer votre chien, communiquer avec votre vétérinaire, surveiller les niveaux sanguins de votre chien, et ajuster le type ou la quantité de médicament administré en conséquence.

Conseils pour vivre avec un chien épileptique.

  • Ne laissez jamais seul votre chien EI avec d’autres chiens. Si votre chien avait une crise, les autres chiens pourraient l’attaquer.
  • Si vous devez laisser votre chien sans surveillance, mettez-lui dans un endroit où il ne peut pas se blesser accidentellement lors d’une crise (chuter dans les escaliers, renverser des articles instable ou lourd, tomber dans une piscine, etc.)
  • Si vous devez être loin de la maison et il n’y aura aucun adulte à la maison qui pourrait s’occuper du chien, assurez-vous de prendre des dispositions pour la surveillance et les soins appropriés pour votre chien par des personnes biens informés de son état, qu’ils soit informés sur la meilleure façon de prendre soin de lui, et à la fois désireux et capable de faire face à une crise si une se produisait.
  • Si vous avez des enfants, les instruire sur la manière de se comporter s’ils voient le chien avoir une crise pour leur propre protection ainsi que celle du chien. Ne laissez jamais de très jeunes enfants sans surveillance avec le chien.

Posted in: J’ai un chien qui a des crises