Cardiomyopathie

Août 2013

 

La cardiomyopathie est une maladie du muscle cardiaque.  Il existe deux formes héréditaires chez les chiens : la cardiomyopathie dilatée (CMD), le plus souvent vu chez les Dobermans et la dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD), le plus souvent associé avec le Boxer.  La cardiomyopathie est rare chez les Bergers Australiens.  Il est également important de noter que l’effondrement soudain et catastrophique qui est parfois causé par le cancer hémangiosarcome, un problème de santé commun chez l’Aussie, peut être confondu avec une cardiomyopathie.  Aucun Aussie ne devrait être présumé d’avoir une cardiomyopathie tant qu’un hémangiosarcome n’a pas été écarté.

Les cardiomyopathies affectent les chiens plus âgés, généralement de plus de cinq ans, bien que l’âge de début et le mode de transmission varient entre les races avec une CMD.  Les chiens qui ont une CMD ont des muscles cardiaques élargis (dilatés) ; ils toussent, ont des fréquences cardiaques rapides, et sont essoufflés.  Ils peuvent mourir soudainement.  Les variations dans l’apparition de la maladie ainsi que l’héritage indiquent qu’il y a probablement plusieurs formes de CMD.

Chez les chiens avec une DAVD les cellules des muscles cardiaques meurent et sont remplacés par de la graisse.  Cette graisse réduit la conductivité électrique du cœur, provoquant des battements de cœur irréguliers.  Finalement, le cœur fera un « court-circuit » parce que les signaux de battements ne peuvent plus rejoindre une partie suffisante du muscle et le chien meurt.  Une mutation dominante avec une pénétrance incomplète a été trouvée pour cette forme de cardiomyopathie chez le Boxer.

Traduit par Corine Graham