Anomalie de Pelger-Huet

Rév. Mars 2013

 

L’Anomalie de Pelger-Huet (APH) L’Anomalie de Pelger-Huet provoque des anomalies dans les cellules sanguines appelées granulocytes.  L’APH peut être confondu avec une infection ou une leucémie à un stade précoce.  Le test pour l’APH est conseillé pour les infections apparentes manquant d’autres signes ou quand il y a une possibilité de leucémie.

La condition est héritée comme un dominant incomplet.  Les chiens avec un seul gène sont presque toujours en bonne santé, mais si mariés avec un autre porteur de la mutation les chiots qui reçoivent deux copies du gène pour l’APH seront réabsorbés, mort-nés ou vont mourir peu après la naissance.  Parfois, un chiot va survivre, mais va avoir de graves déformations du squelette et va être sensible à l’infection.

L’APH est plus un problème d’éleveur qu’un problème de propriétaire car les chiots avec deux copies du gène de l’APH ne survivent presque jamais et s’ils survivent ont de problèmes de santé graves.  L’APH cause de petites portées ou des pertes de nouveau-nés.

Le gène pour l’APH n’a pas encore été trouvé, mais le statut de chiens reproducteurs peut être déterminé par l’examen d’un frottis sanguin par un pathologiste vétérinaire.  La plupart des porteurs d’APH ont des anomalies mineures dans certaines de leurs cellules de sang.  Cependant, tous les porteurs d’APH ne montrent pas ces anomalies et donc il est possible de recevoir des résultats faux négatifs pour ce test.  Par conséquent, tout chien de reproduction avec des apparentés proches qui sont des porteurs d’APH doit être testé.  Les chiens porteurs d’APH ne doivent pas être mariés ensemble.  Si un chien reproducteur a des tailles de portées très variables, il pourrait être un porteur d’APH et devrait être examiné.

Assurez-vous que toute personne qui achète un chiot d’un parent porteur pour l’APH est consciente que leur chiot peut être un porteur.

Traduit par Corine Graham