Glomérulonéphrite

Mai 2013

 

La glomérulonéphrite peut être une maladie auto-immune primaire ou secondaire à des infections, des vers du cœur, des cancers et d’autres maladies auto-immunes.  Elle est potentiellement mortelle.  Avec une glomérulonéphrite primaire, le système immunitaire attaque les glomérules, qui sont les filtres dans les reins.  Les chiens avec une glomérulonéphrite peuvent présenter une léthargie, une perte de poids, et de temps en temps une accumulation de liquide dans l’abdomen et ailleurs.  Lorsque le dommage aux reins est suffisamment avancé, le chien va montrer des signes d’insuffisance rénale, avec notamment des vomissements, une consommation d’eau et une urination accrue, et une mauvaise haleine.

Un diagnostic positif est fait en excluant d’autres causes possibles ainsi qu’une biopsie.  La glomérulonéphrite primaire peut être traitée avec des médicaments ainsi qu’une réduction des protéines alimentaires.  Les soins de longue durée nécessite une réévaluation tous les trois à six mois.

La glomérulonéphrite primaire est un type de maladie auto-immune.  Les maladies auto-immunes sont génétiquement prédisposées ; si un chien a la maladie, il a les gènes.  Les chiens atteints d’une glomérulonéphrite primaire ne doit pas reproduire.  Les apparentés proches ne doivent pas reproduire avec des chiens qui ont un historique familiale de maladies auto-immunes.

Traduit par Corine Graham