Lupus

Mai 2013

 

Le lupus se présente sous plusieurs formes, la forme érythémateuse discoïde étant le plus commun chez les chiens.  La forme la moins grave est le lupus discoïde, une maladie de la peau qui provoque des pertes de poils et des zones de peau irritées et squameuses, habituellement sur la gueule et la tête.  Le lupus discoïde peut progresser à la forme systémique plus grave, lupus érythémateux.  Les chiens avec un lupus systémique peuvent souffrir d’une variété de problèmes.  D’autres maladies auto-immunes, y compris l’anémie hémolytique et la thrombocytopénie  peuvent être secondaires à un lupus systémique.  Dans les cas graves, la maladie peut s’avérer mortelle.  Le lupus peut être diagnostiqué par une biopsie, mais il n’existe aucun test de dépistage qui révélera les porteurs ou les animaux atteints qui ne sont pas encore devenu symptomatique.

Le lupus est un type de maladie auto-immune.  Les maladies auto-immunes sont génétiquement prédisposées ; si un chien a la maladie, il a les gènes.  Les chiens atteints de lupus ne doivent pas reproduire.  Les apparentés proches ne doivent pas être mariés avec des chiens qui ont un historique familiale de toute maladie auto-immune.

Traduit par Corine Graham