Syndrome Uveodermatologic

Mai 2013

 

Le syndrome uveodermatologic est une maladie auto-immune qui attaque les mélanocytes (cellules pigmentaires) et qui impact sur les zones fortement pigmentées de la peau, les yeux et les muqueuses.  Chez les humains, il affecte également l’audition et le système nerveux central, ce qui n’a pas été signalé chez les chiens.  Il commence habituellement quand le chien est un jeune adulte.  La première chose que le propriétaire remarque est la perte de la vision ou la dépigmentation de la truffe, des lèvres, des paupières, du scrotum et de l’anus.  La perte de pigmentation peut, dans de rares cas, impliquer le corps entier.  La maladie a tendance à avoir des périodes de rémission suivies de poussées de la maladie.  Le vitiligo, la perte  de pigment dans la peau et les poils, peut être secondaire à cette maladie.

Le syndrome uveodermatologic est diagnostiqué avec une biopsie et est traité avec des médicaments anti-inflammatoires.  Les stéroïdes sont contre-indiqués si les yeux sont atteints.  Un traitement rapide est important pour éviter une cécité permanente.  D’autres zones du corps se ré-pigmentent  sous traitement.  Le traitement sera nécessaire à chaque fois que la maladie est active.

Le syndrome uveodermatologic est un type de maladie auto-immune.  Les maladies auto-immunes sont génétiquement prédisposées ; si un chien a la maladie, il a les gènes.  Les chiens atteints de cette maladie ne doivent pas reproduire.  Leurs apparentés proches ne doivent pas être mariés avec des chiens qui ont un historique familial de toute maladie auto-immune.

Traduit par Corine Graham