L’Anomalie de l’œil de Colley

Rév. Mars 2013

 

L’Anomalie de l’œil de Colley (AOC) est une maladie congénitale héréditaire de l’œil parfois aveuglante.  Tous les chiens avec l’AOC ont une hypoplasie bilatérale choroïdienne (CH), également nommé dysplasie choriorétinienne, un amincissement du tissu vasculaire à l’arrière de l’œil qui ne porte pas atteint de façon significative à la vision.  Certains chiens vont aussi avoir un colobome du nerf optique, dans laquelle le tissu nerveux n’est pas complètement développé là où le nerf optique pénètre dans le fond de l’œil.  Quelques-uns auront un décollement de la rétine.    Ces deux derniers défauts, les plus graves, peuvent être aveuglants. L’AOC est présente à la naissance et ne progresse pas, il n’y a donc pas de soucis qu’un chiot atteint va s’aggraver à mesure qu’il vieillit.  Ca ne provoque pas de douleur chez le chiot atteint.

Les chiots atteints d’AOC apparaissent généralement normal car très peu ont des défauts qui nuisent gravement à la vision.  Ces défauts sont à l’intérieur de l’œil et ne peuvent pas être détectés sans instruments spéciaux, donc le diagnostic ne peut être effectué que par un vétérinaire ophtalmologue ou par test ADN.  Alors que le colobome et le décollement de la rétine seront identifiés par examen, la CH peut ne pas être apparent chez les chiots âgés de plus de 6-8 semaines, car elle peut être embrouillée quand le pigment se développe dans le fond de l’œil, une condition appelé atteint masqué.

La CH est causée par une mutation de gène récessif.  Même si ce gène lui-même ne provoque pas de défauts graves, les chiens qui n’ont pas deux copies de la mutation CH ne développeront pas de défauts AOC.  Des gènes non encore identifiés, des effets environnementaux ou l’ADN régulateur jouent un rôle dans la détermination exacte des défauts que le chien aura.  Les chiens porteurs, ayant qu’une seule copie de la mutation, sont normaux.  Il n’y a aucune relation connue entre l’AOC et la couleur de la robe ou des yeux.  L’AOC a été identifiée dans d’autres races de chiens, y compris le Colley, le Shetland et le Border Collie.  La mutation AOC est le même dans toutes les races concernées.

Il est possible de mal diagnostiquer l’AOC pendant un examen, donc s’il y a un doute le test ADN peut être utilisé pour confirmer le diagnostic.  Si le chien est atteint d’AOC alors le père et la mère sont tous les deux porteurs de la mutation.  Les parents, les frères et sœurs et les descendants de chiens atteints ou porteurs doivent être testés s’ils vont être utilisés en reproduction.  Les chiens atteints ne doivent pas reproduire.  Les porteurs doivent être mariés uniquement avec des chiens testés indemne.

L’AOC est une maladie facilement loupée si les éleveurs ne font pas systématiquement des examens oculaires chez les jeunes chiots.  Statistiquement, seulement 25% des chiots de deux porteurs seront atteints.  Si tous les chiots ne sont pas examinés, y compris ceux qui partiront en compagnie, la présence d’AOC peut échapper à l’attention.  Si les chiots sont examinés après l’âge de 7-8 semaines, ils peuvent être masqués atteints et la maladie passera sans détection à l’examen.

Traduit par Corine Graham